Le management en agence de communication

BufferTwitterFacebookGoogle+Evernote

A l’occasion d’une interview il y a quelques semaines, avant de partir en congés, une journaliste me posait la question suivante : « Manuel, votre agence a 17 ans, quels sont les essentiels de votre management ? ». 

Je dois dire que sur l’instant j’ai du avoir l’air d’un lapin crétin. J’ai avancé ce qui me semblait être évident, mais cette question m’a taraudé. J’ai donc établi mes 14 fondamentaux du management en agence de communication. 

Les 7 qualités essentielles d’un collaborateur

  1. J’admire les personnes qui travaillent beaucoup. Je ne parle pas de quantité de travail. Mais plutôt d’obsession. Je pense que dans notre business on ne peut pas avancer sans passion. On ne choisit pas quand la passion s’exprime.
  2. J’admire les personnes avec un cerveau brillant. On ne peut pas faire tourner une agence sans personnes d’une qualité exceptionnelle. Mais la qualité intellectuelle n’est rien sans qualités sociales.
  3. J’admire les gens qui ont du goût et font les choses avec goût.
  4. Je déteste les personnes qui essaient de faire de la « politique » dans l’organisation.
  5. Je déteste les personnes qui bavent sur les uns ou les autres. Qui que ce soit. On fait un business qui demande du courage. Cela va contre les messes basses.
  6. J’admire les gens capables de recruter des gens meilleurs qu’eux. Si les personnes en position de décider des futurs talents de l’agence se sentent menacés par un candidat plus compétent, c’est que l’organisation dans son ensemble a échoué à donner le sentiment de sécurité qu’elle leur doit.
  7. J’admire les gens bien organisés, qui disent ce qu’ils font et qui font ce qu’ils disent. La clarté et l’organisation sont des qualités indispensables au travail en équipe.

Mais tout ceci va de pair avec une exigence aiguë vis à vis de soi, en tant que dirigeant.

Les 7 qualités essentielles d’un dirigeant d’agence

  1. J’essaie de construire l’agence en contribuant activement à l’arrivée de nouveaux comptes excitants pour les équipes.
  2. J’essaie de construire des relations de confiance avec chacun de nos clients. C’est le terreau nécessaire pour permettre aux équipes de travailler à pleine puissance.
  3. J’essaie d’être fair et ferme à la fois.
  4. J’essaie de recruter les meilleures compétences disponibles. Je favorise toujours la progression interne avant de considérer un recrutement externe.
  5. Je privilégie toujours le savoir être au savoir faire. Etre compétent n’excuse aucun écart de comportement qui peut mettre en danger le collectif. Les compétences s’acquièrent. Le savoir vivre, à cet âge là, c’est un peu tard pour le changer durablement.
  6. J’essaie d’obtenir le meilleur de chacun. Bousculer les gens, les challenger, les sortir de leur zone de confort pour les faire progresser.
  7. Je fais en sorte que chaque process, chaque outil, chaque habitude, puisse être remis en cause. Travailler dans un climat perpétuel d’innovation est indispensable. Cela bousculera certains mais excitera la plupart. La routine est la pire des choses qui puisse arriver à notre business. 

Et vous, quels sont vos must have ? 

CREDIT PHOTO: REUTERS/JOE SKIPPER

You may also like...

7 Responses

  1. Enfin une liste qui sert à quelque chose. En phase avec tes fondamentaux. Je rajouterais:
    – un collaborateur curieux qui continue d’apprendre tous les jours, et surtout de ses (rares) erreurs
    – un collaborateur qui cultive un talent qui lui est propre et le partage avec son équipe
    – un manager qui cultive l’excellence et qui est mène par l’exemple

  2. Manuel dit :

    Merci Guillaume. Je suis d’accord avec toi sur tes add ons. J’avais évité de me lancer dans l’énumération des qualités pour essayer de rester au niveau du « management ». C’est à dire ce qui est « gérable » ou possible à encourager. Mais les qualités que tu décris sont très importantes également. Merci pour ton commentaire.

    • Trisha dit :

      I’ve always admired Will. Not always agreed with him, but always admired him. He combines two qualities that are non-existent in the current crop of Neo-Cons – intelligence & cit&lity.Ivi#8217;s a shame he’s one of a kind. A damn shame.

  3. Stephane Sermadiras dit :

    Merci pour cette liste essentielle.
    J’ajoute juste que tu peux remplacer le mot « agence » par n’importe quel autre type d’entreprise, ça marche aussi, y compris une petite entreprise artisanale.

  1. 23 août 2014

    […] jour je me fendais d’un billet sur la manière dont je voyais le management en agence. Aujourd’hui je voudrais parler d’un sujet qui me tient particulièrement à cœur : celui de […]

  2. 25 août 2014

    […] jour je me fendais d’un billet sur la manière dont je voyais le management en agence. Aujourd’hui je voudrais parler d’un sujet qui me tient particulièrement à cœur : celui de […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *